Résumé

Plus que de simples lieux de sociabilité masculine festive, les bars sont les miroirs des sociétés africaines, reflets des mutations sociales en milieux urbains et de redéfinition des rapports hommes/femmes. En s’appuyant sur les activités de séduction dans le cas des bars de Yaoundé et en prenant en compte les points de vue des acteurs sociaux « ratifiés » avec une plus grande emphase sur le pôle féminin, les résultats de ces travaux ne manquent pas de surprendre tellement ils vont à contre-courant des idées communément admises sur les rapports de genre en milieux urbains africains. Il ressort ainsi, à travers le cas de la ville de Yaoundé où les acteurs sociaux se battent au quotidien pour vivre ou survivre, que tout rapport social qu’il soit de genre ou intergénérationnel, inter ou intra sexe, est régi par l’argent, seul véritable étalon de mesure. D’où le concept de civilisation matérielle autour duquel se structurent les rapports sociaux et à partir duquel on peut comprendre et expliquer les mutations et les transformations qui s’opèrent dans la ville et qui redéfinissent non seulement les rapports de genre mais tout type de rapports sociaux où se retrouvent les détenteurs du capital financier et les détenteurs du capital corps. En convertissant leur capital corps en capital financier, les femmes libres tout comme de jeunes hommes, deviennent des pivots d’une économie de redistribution des ressources monétaires des couches aisées sans distinction de sexe vers les couches populaires, dans un cadre où les institutions famille, mariage et autorité parentale sont complètement déstructurées et perverties.

Auteurs

Pr. Pierre Jonathan BIKANDA Dr. /PhD. en sciences Sociales de l’Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC). Est diplômé de l’Institut d’études Politiques (IEP)/Lyon option « Finances et affaires ». Il est également titulaire d’une maitrise en sociologie, d’un DEA en sociologie électorale (Université Lyon II) et d’un Doctorat en Marketing et analyse des comportements socioéconomiques (Clermont).Depuis près de 40 ans, il est enseignant d’université, consultant auprès de nombreuses organisations en Afrique francophone et chercheur dans les domaines du marketing et des sciences sociales. Il est co-auteur de l’ouvrage « Anthropo-Marketing : les logiques du marketing en Afrique » (2017) paru aux Éditions Cheikh Anta Diop (Édi-CAD). Il est actuellement Directeur de la formation Continue de l’UCAC



Détails du livre

Titre :

Les rapports de genre dans les bars en milieux urbains africains
Analyses socio-anthropologiques de la sociabilité de séduction

Auteur : Pierre Jonathan BIKANDA
Editeur : Editions Cheikh Anta Diop
Collection : Collection Ingénierie Sociale et Developpement Humain
ISBN : 978-9956-433-08-7
Nombre de pages : 412
Dimensions : 16 x 24 cm
Date de publication : 29 Mars 2021
Prix : Afrique : 25 000Frs CFA / 38,1€ - Hors Afrique : 31 500F.CFA/ 48,1€
Commander l’ouvrage

Livres similaires


Contactez nous

Newsletter

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités
© 2019 Edi-Cad. All Rights Reserved

Chercher un livre