Résumé

Dans une conjoncture défavorable, les chefs d’entreprise ne sont pas incités à investir, la demande d’investissement devient alors insuffisante pour stimuler la production et par la même l’emploi. L’économie entre en récession cependant que le chômage y apparaît et peut perdurer. Seul l’Etat peut alors agir à contre-courant et décider d’investir (construction d’une route par exemple) alors que l’économie est en crise. L’Etat peut aussi faire baisser les taux d’intérêts en accroissant l’offre de monnaie (création de monnaie). Disposant de liquidités plus abondantes et moins chères, les entreprises peuvent emprunter pour investir. Ces deux actions régulatrices de l’Etat, combinaison d’une politique budgétaire et monétaire (mix-policy) ne sont nécessaires et justifiées que lorsque la conjoncture économique s’emballe (risque inflationniste), ou en cas de récession aggravée. Face aux risques sociaux et aux inégalités sociales, l’Etat va aussi mener des politiques de redistribution des revenus.

L'auteur

BIKOUE Siméon Maxime est HDR de l’Université de Douala où il dispense des enseignements et même ses activités de recherche. Il est membre du LAREM (Laboratoire de Recherches en Economie Mathématique) de l’Université de Yaoundé II, et Chercheur visiteur au TEAM (Théories et Applications à la Microéconomie et à la Macroéconomie) de l’Université de Paris 1 – Panthéon Sorbonne



Détails du livre

Titre :

La Régulation publique de l’économie de marché

Auteur : BIKOUE Siméon Maxime
Editeur : Editions Cheikh Anta Diop
Collection : Collection Dynamiques Economiques et Développement
ISBN : 987-9956-657-91-9
Nombre de pages : 238
Dimensions : 15 x 22 cm
Date de publication : 24 septembre 2020
Prix : Afrique : 14 430Frs CFA / 22€ - Hors Afrique : 20 800Frs CFA /32 €
Commander l’ouvrage

Livres similaires


Contactez nous

Newsletter

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités
© 2019 Edi-Cad. All Rights Reserved

Chercher un livre