Résumé

Au lendemain des indépendances, les gouvernants africains ont ambitionné de protéger la santé des populations. À cet effet, ils ont entrepris d’intensifier la couverture sanitaire en multipliant les hôpitaux et, surtout, en rendant les services médicaux gratuits. Mais, les conjonctures économiques n’ont pas favorisé la prospérité de ce système paternaliste. De nouvelles réformes ont suivi pour une « santé pour tous à l’orée 2000 ». Le présent ouvrage aborde, sous le sceau de l’interdisciplinarité, la problématique de la décentralisation des services de santé en Afrique. Sans prétendre à l’exhaustivité, des réflexions inédites y revisitent la thématique et expose des pans entiers des dysfonctionnements, dès le début, des nouvelles politiques en santé. Quatre décennies après la Déclaration d’Alma-Ata en 1978, on assiste à une réponse exogène, décontextualisée, inadaptée et inappropriée. Les correspondances avec l’esprit du transfert de pouvoir à la base et les possibilités de mise en place d’un processus décisionnel communautaire efficace peinent à se faire voir dans l’univers de santé africain. Dans ce contexte, des entrepreneurs religieux s’illustrent par des offres singulières et ponctuelles. Cet ouvrage questionne donc, comme sus-relevé, les réalités d’une décentralisation importée et/ou imposée de l’extérieur.

Auteurs

Chargé de Cours et Chef de Département de Sociologie, Anthropologie et des Sciences Sociales pour le Développement en Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Maroua, Ibrahim Bienvenu MOULIOM MOUNGBAKOU, sociologue, est membre permanent du Social Program of Social Sciences logé à l’Université de Princeton aux États-Unis. Il est également membre du réseau de Recherche en Santé des Populations au Canada. Auteurs de plusieurs articles, ses axes de recherche majeurs sont : la notion du capital et la problématique de l’accès aux soins, l’éthique en milieu hospitalier, la santé maternelle et infantile, la prise en charge sanitaire des personnes dépourvues de ressources sociales, économiques et culturelles.

Associate Professor et directrice de l’École Doctorale à l’Université Évangélique du Cameroun, Sariette BATIBONAK est socio-anthropologue et méthodologue. Ses axes de recherches majeurs sont les suivants : pentecôtismes et guérison ; guérison divine ; santé « spirituelle » et développement ; socio-anthropologie de la santé et de la guérison ; « tradi-thérapie » et médecins africains marginalisés ; e-novation des acteurs sociaux ; modernité religieuse ; développement « autrement ». Elle vient de coéditer les ouvrages collectifs suivants : "Nouveaux" thérapeutes au Cameroun, Marché médiatique de la guérison divine au Cameroun et Sciences sociales et Santé en Afrique : Questions méthodologiques et épistémologiques.

Détails du livre

Titre : Décentralisation et santé en Afrique : Enjeux et stratégies des acteurs
Auteurs : Ibrahim Bienvenu MOULIOM MOUNGBAKOU, Sariette BATIBONAK
Editeur : Editions Cheikh Anta Diop
Collection : Collection Santé et Développement Humain
ISBN : 978-9956-657-38-7
Nombre de pages : 340
Dimension : 24 x 16 cm
Date de publication : 12 Août 2018
Prix : Afrique : 16 400 F.cfa / 25 € - Hors Afrique : 22 960 F.cfa / 35 €
Commander l’ouvrage

Livres similaires


Contactez nous

Newsletter

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités
© 2018 Edi-Cad. All Rights Reserved

Chercher un livre